Insalubrité

« Vivre dans la dignité est un droit »

Vous êtes locataire

Si vous rencontrez des difficultés dans votre logement, vous devez au préalable vérifier si les éventuels travaux nécessaires relèvent de votre responsabilité ou de celle de votre propriétaire. Pour cela, vous pouvez contacter le Centre Communal Action Social (CCAS). Ils pourront le cas échéant vous guider dans vos démarches et vous prodiguer une assistance juridique.

Si la responsabilité de votre propriétaire est bien avérée vous devez en premier lieu lui demander d’intervenir pour régler le problème. C’est le cas également si vous êtes locataire d’un logement dans le parc social : vous devez d’abord contacter votre bailleur.

Vous êtes propriétaire

Si vous habitez dans un immeuble, prévenez en premier lieu votre syndic, et demandez-lui d’intervenir pour régler le problème.

Par exemple : ventilation insuffisante, humidité excessive, fuites d’eau, défauts d’étanchéité de la toiture, fenêtres ou installation électrique en très mauvais état, accumulation de déchets dans l’immeuble ou dans un logement, présence de termites, apparition de fissures, risques d’effondrement de plancher, de balcon, de façade, escalier en mauvais état, ascenseur non sécurisé, électricité dangereuse en parties communes, éclairage naturel insuffisant…

Dans tous les autres cas, faites un signalement en ligne à nos services:

    Cliquer sur Folder

    CAS PARTICULIERS
    Des logements très encombrés peuvent menacer avant tout la santé physique, mentale et sociale des occupants. Les personnes atteintes du syndrome dit de Diogène stockent chez elles des objets de toute sorte, de la nourriture, des déchets, pouvant empêcher les déplacements dans l’appartement. Ces situations peuvent également affecter la santé du voisinage, souvent à l’origine du signalement, ainsi que la sécurité de tous les habitants de l’immeuble au travers des risques d’incendies ou électriques par exemple.

    Les commentaires sont fermés.